Qu’est-ce que la conférence régionale de l'alimentation ?

La conférence régionale de l’alimentation est le temps fort de la gouvernance alimentaire en Occitanie. Elle permet de présenter et de questionner les politiques publiques de l’alimentation, notamment à partir d’exemples concrets et d’expériences vécues dans les territoires. Elle convoque l’expertise des acteurs régionaux de l’alimentation au travers de conférences, de modules participatifs et de temps d’échange informels favorisant la circulation des idées.

Organisée depuis 2014 par la DRAAF sous la présidence du Préfet de région, la Coralim est pour la première fois coorganisée avec le Conseil régional, sous l’égide de la Présidente Carole Delga. Ce portage partagé vient parachever un travail de collaboration engagé à l’occasion du plan de relance et inaugure un nouveau chapitre dans la gouvernance alimentaire de notre région.

Les organisateurs

Logo Occitanie a cote du txt.jpg (17.9kB)
Lien vers: https://www.laregion.fr/
La Région Occitanie a adopté fin 2018 un Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie qui a posé les bases d’une action régionale volontariste en faveur d’une promotion de la consommation locale de qualité comme levier de création de valeur sur le territoire. Il porte les attentes des 100 000 citoyens d’Occitanie qui ont participé à sa construction et se sont exprimés en faveur d’un modèle alimentaire respectueux de la santé humaine, des producteurs, de l’environnement, du bien-être animal. Ainsi le Pacte Alimentation donne une direction nouvelle à l’agriculture régionale, dans la réponse qu’elle peut apporter aux demandes des citoyens en Occitanie, qui appellent notamment à une évolution des pratiques agricoles prenant mieux en compte les enjeux environnementaux.
En 2020 le constat de la fragilité de nos systèmes alimentaires, mis en lumière par la crise covid-19, a montré la nécessité d’amplifier les actions déjà menées par la Région. Dans le cadre du Pacte Vert, une nouvelle délibération sur l’alimentation a ainsi été adoptée en juillet 2020 « Tous Occitariens : Pour une souveraineté alimentaire régionale qui repose sur la transition agro-écologique » reposant sur trois ambitions majeures :
• Effectuer la transition agro-écologique pour une alimentation durable en Occitanie
• Relocaliser l’alimentation selon un nouveau modèle de développement
• Permettre à chacun de bien manger et de choisir son alimentation

Des actions concrètes découlent de ces stratégies ou s’y inscrivent : contrats d’agriculture durable ; foncière agricole d’Occitanie ; dispositif de soutien à l’achat local dans les lycées « Occitanie dans mon assiette » ; la centrale régionale pour l’approvisionnement local de la restauration collective « Occit’Alim » ; actions de valorisation des produits régionaux auprès des grandes surfaces ; première session du budget participatif alimentation durable (2nde session à venir en fin d’année) ; Bien Manger Pour Tous ; suivi de l’appel à projet Plan de relance visant à soutenir les PAT en lien avec l’Etat…

LOGO À CÔTÉDU TEXTE La DRAAF Occitanie est l'entité régionale du Ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire. Au sein du Service régional de l'alimentation (SRAL)une équipe anime le Programme national pour l'alimentation (PNA), politique transversale animée en interministériel par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Le Plan régional pour l’alimentation (PRA) est la déclinaison régionale du PNA et distingue quatre grands axes:
• Encourager une restauration collective de qualité
• Promouvoir l'éducation des jeunes au bien-manger
• Favoriser l'accès des plus fragiles à une alimentation de qualité
• Valoriser le patrimoine agricole, agroalimentaire et culinaire

Il s'appuie en outre sur deux axes transversaux: soutenir une production et une consommation responsables et lutter contre le gaspillage alimentaire et encourager l'élaboration de Projets alimentaires territoriaux (PAT). Dans ce cadre, la DRAAF accompagne l'émergence des PAT, outils essentiels de gouvernance alimentaire locale, et leur apporte un appui technique et financier.

Entre 2020 et 2022, à la faveur du Plan de relance (mesure 13), le nombre de PAT a presque doublé pour atteindre la soixantaine de projets identifiés, ce qui fait de l'Occitanie la Région la mieux couverte de France. Le plan de relance a également permis de soutenir d'autres projets: jardins partagés (mesure 11B), alimentation locale et solidaire (mesure 12B), cantines scolaires en milieu rural (mesure 14). En 2022, la Coralim permettra entre autres de revenir sur les projets mis en oeuvre dans ce cadre et de les valoriser.


Qui participe à la CORALIM ?

L’alimentation nous concerne tous ! Sont invités tous les acteurs impliqués dans des projets ayant trait à l’alimentation en Occitanie:

- les services de l’État au niveau régional et départemental (différentes directions régionales, ARS, ADEME, Directions Départementales Interministérielles, etc.)
- les collectivités territoriales (conseils départementaux, EPCI, territoires de projet, communes, etc.)
- le monde associatif (associations environnementales, de parents d’élèves, de consommateurs, …)
- les réseaux de la solidarité et de l’aide alimentaire
- le monde éducatif (rectorats, enseignants, animateurs…)
- la profession agricole et les acteurs du développement rural(chambres d’agriculture, groupements de producteurs, groupements bio, CIVAM etc.)
- les acteurs économiques « de la fourche à la fourchette », ou plutôt « de la fourche à la poubelle » (industries agro-alimentaires, distribution, restauration, gestion des déchets, etc.)
- l’enseignement supérieur et la recherche

Que fait-on à la CORALIM ?

À la CORALIM, les acteurs des territoires d’Occitanie qui agissent pour faciliter l’accès pour tous à une meilleure alimentation témoignent de leurs projets et des actions menées en ce sens. La journée est généralement divisée en une séance plénière ciblée sur un thème d’actualité ou un enjeu fort, puis des ateliers en groupes sont proposés pour aborder tous les axes du Plan régional de l’alimentation, découvrir des initiatives régionales, manipuler des outils, et poursuivre le partage d’expérience.